:


 

 
/ / :
: :
:
:
:-
(.zip):
: 30 Kb.    




:



: 504 . .



,

2000

INTRODUCTION

Le domain de lart théâtral nest pas toujours facile à cerner. Jusquoù peut-on parler de théâtre? Quelle est la définition du théâtre?

Si lon sen réfère à la simple étymologie, théâtre vient du grec theatron, qui dérive du verbe theaomai, signifiant contempler, considérer, être spectateur au théâtre. Il faut donc saccorder là-dessus: il ny a pas de théâtre sans spectateurs, et le théâtre demande la définition dun lieu scénique. Lacte théâtral ne doit pas sexercer pour soi, mais saddresser aux spectateurs. Le théâtre doit raconter une histore humaine, representer limitation dune action de caractère élevée et complète ( Aristote), ou limage exacte et animée de la nature humaine (Dryden, dramaturge anglais du XVIIe siecle). Le théatre ne se contente pas dêtre une source démotion ou de plaisir: il doit rendre compte de lhomme.

Ainsi, le théâtre est un art qui a pour but de représenter en un lieu défini la nature humaine dans ses action, ses pensées, ses grandeurs ou ses bassesses, en procurant au spectateur une émotion directe. La forme écrite nest que le refler de cet art vivant.

I. Origines du théâtre

Le proto théâtre

De toutes les activités que lhomme a pu sinventer, le théâtre se distingue par le fait quil ne demande que très peu de moyens. Dans ses formes les plus restreintes, il peut se résumer à une unique personne se présentant devant dautres personnes, en quelque lieu que ce soit; aucune invetation, aucune étape particulière dans lévolution des sociétés nest réellement nécessaire. Le théâtre a pu apparaître de manière primitive à nimporte quel moment de la Préhistoire, à partir du moment où Ihomo sapiens sétait doté dune organisation social. Toutefois, les traces les plus anciennesdune forme de spectacle, dans les civilisation assyro-babiloniennes et hitite, datent tout au plus du trousième et deuxième millénaires av. J.-C., et ne permettent rien dautre que de prudentes hypothéses sur ce qui a pu se passer auparavant.

En Mésopotamie, on sait quun poème retraçant le mythe de la création était donné chaque année pour la nouvelle année babylonienne; mais faisait-il lobjet dune déclamation où dune véritable mise en scene? Dans quelles conditions était-il joué? Etait-ce une cérémonie mystique, rituelle ou à demi profane? Totes ces questions restent en suspens.

On peut imaginer, le souir au coin du feu, lamuseur du village singeant ses companions ou retraçant les exploits héroiques dun ancien. On peut encore imaginer lensemble des chasseurs reconestituant la capture dun animal, pour favoriser la chasse du lendemain. William Golding, dans Sa Majesté des mouches, fait ainsi jouer par des enfents redevenus sauvages une séance de chasse rituelle, dans laquelle lun dentre eux tient le rôle du cochon sauvage.

Entre le jeu, le rite et lexorcisme, une forme vivace de spectacle a donc tr&egrav......
. " : "





 

 

 
   E-mail: abc-english@yandex.ru
   Copyright 2002-2011 :: Abc-english-grammar.com